Safari Rally: l’«opération survie» est déjà lancée pour Neuville et ses amis

photonews
photonews

On sait la frénésie qui habite Thierry Neuville d’un jour suivre les traces de Sébastien Ogier. Il en a donné une superbe illustration dès la deuxième spéciale de ce jour (32 km) quand il a raté un freinage au bout d’une très longue ligne droite, à l’endroit exact où le septuple champion du monde avait commis la même maladresse quelques minutes avant lui.

Petite péripétie, finalement, pour le pilote Hyundai qui a quand même signé le meilleur temps, son deuxième de la journée en deux spéciales, et ainsi renforcé sa position en tête, devant Rovanpera (Toyota, à 8,2 sec.) et Tanak (Hyundai, à 9,5 sec.). Tous les autres sont déjà relégués à plus d’une demi-minute, au mieux !

Amortisseur pour Ogier

Ainsi, Ogier (Toyota) est 4e à 36,4 sec., mais il a dû ralentir sur une bonne partie de la spéciale, et devra encore le faire dans la suivante : amortisseur cassé. Katsuta (Toyota) pointe une bonne seconde derrière lui, mais tente de maîtriser une voiture instable. Quant aux Fordistes Greensmith et Fourmaux, ils pointent déjà à 1.09.2 et 1.34.6 !

Ils mesurent cependant leur bonheur d’être toujours en course, ce qui n’est déjà plus le cas d’Elfyn Evans, qui a arraché sa roue avant droite sur un rocher caché sur le bas-côté à moins de 500m de l’arrivée de cette spéciale longue de 32 km, ni de Dani Sordo, qui a perdu une roue et effectué une fameuse embardée à la suite de laquelle on ne savait pas encore s’il allait pouvoir continuer ou non.

Aussi en Moteurs