Création du prix «Georges Octors» à la Ville de Bruxelles

Georges Octors.
Georges Octors. - NVE

Georges Octors a durablement marqué la vie artistique belge comme directeur musical de l’Orchestre National de Belgique mais également comme chef d’orchestre des épreuves finales du Concours Musical Reine Elisabeth.

Reconnu sur la scène belge et internationale, il a été maintes fois appelé à prendre la baguette de nombreux orchestres belges tels l’Orchestre Philharmonique de Liège, l’Orchestre Symphonique de la RTBF, l’Orchestre de Chambre du Théâtre Royal de la Monnaie, l’Orchestre International des Jeunesses Musicales, la Beethoven Académie, mais également étrangers, notamment aux États-Unis, en Russie et en Corée du Sud.

De 1976 à 1989, le public belge a pu admirer la prestance et le calme olympien de Georges Octors lors des différents finales du Concours Reine Elisabeth. Lui- même habitué aux épreuves et à la pression qui va de pair, il est devenu ce référent dont les candidats souhaitaient s’entourer pour mieux se préparer au célèbre concours belge. Celles/ceux qui ont relevé le défi ont témoigné de ce soutien précieux et de la bienveillance de Georges Octors.

Humilité, philanthropie et discrétion sont les vertus que cet artiste n’a eu de cesse d’appliquer tout au long de sa magistrale carrière. « Georges Octors a été une véritable source d’inspiration artistique mais surtout un pilier humain qui a permis à de nombreux.es musiciens d’accomplir leur destinée musicale. Pour perpétuer la mémoire de cet artiste, la Ville de Bruxelles a décidé de créer le Prix Georges Octors », ajoute Delphine Houba (PS), échevine de la Culture, du Tourisme et des Grands Événements.

Cette première remise de prix récompense Mesdames Kaja Nowak et Natalia Hernantes, deux étudiantes du Conservatoire francophone et du Koninklijke Conservatorium Brussel ayant obtenu leur master en violon. À l’instar de Georges Octors, toutes deux se sont illustrées par leur talent artistique et par leur ouverture au monde en s’impliquant dans des projets visant à encourager la solidarité entre étudiants. Les deux lauréates ont été choisies unanimement par les deux Conservatoires Royaux.

La crise du Covid et ses restrictions sanitaires n’ont pas permis la tenue de la cérémonie en 2020. La première remise de prix et l’hommage public à Georges Octors sont prévus le 20 octobre 2021.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bruxelles (Bruxelles-Capitale)Celles (Hainaut)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES