Un parc aquatique est bien prévu par le PAD sur le site de la gare de l’Ouest

Le site est de 13 hectares autour de la gare de l’Ouest.
Le site est de 13 hectares autour de la gare de l’Ouest. - I. A.

La réalisation Plan d’aménagement Directeur (PAD) concernant la zone autour de la gare de l’Ouest à Molenbeek semble sur les rails. Le gouvernement bruxellois a donné jeudi son feu vert en deuxième lecture. Cette décision intervient après une enquête publique et la remise des avis des instances concernées. La décision définitive interviendra après la remise de l’avis du Conseil d’État. Un Plan d’aménagement directeur détermine en effet, dans une zone donnée, les affectations et leurs superficies ; la trame générale des espaces publics ; les caractéristiques des constructions et l’organisation de la mobilité et du stationnement.

« Ce grand projet de développement permet d’illustrer, de façon très concrète, l’impulsion donnée par le PAD et les programmes de rénovation urbaine à la mobilisation et la collaboration de nombreux acteurs publics impliqués dans la zone. Je me réjouis également de l’accord prometteur conclu avec la SNCB, entre autres, qui permettra de remplir un objectif important : celui de concilier le potentiel métropolitain de ce nœud exceptionnel de mobilité que constitue la zone de la gare de l’Ouest avec les besoins urgents du quartier et de la Région, notamment en termes d’équipements, d’emploi, de logement et d’espaces verts. Le PAD parvient ainsi à faire une synthèse remarquable des enjeux du site », avance Rudi Vervoort (PS), ministre-président.

Un parc de 3 hectares

Dans le cas de la friche de 13 hectares et d’un km de long de la gare de l’Ouest, traversée par le chemin de fer, le projet de PAD vise à ouvrir le site vers les quartiers environnants. Sur ce site, l’Infrabel Academy a déjà vu le jour début 2021. Il s’agit d’un centre national de formation aux métiers du chemin de fer. Beliris va prochainement rénover la passerelle Beekkant qui relie deux quartiers de Molenbeek en passant au-dessus des rails du métro et du chemin de fer. Côte avenue Vandenpeereboom et Gare de l’Ouest, 90.000 m2 de nouvelles constructions sont prévues comprenant des équipements, des commerces, des activités productives, 50 % de logements dont une majorité à vocation publique. Entre Beekkant et Osseghem, c’est un parc de minimum 3 hectares qui va voir le jour.

« Voir avancer ce dossier est une excellente nouvelle pour la commune. Cela va avoir un impact direct et concret dans la vie des Molenbeekois qui verront une amélioration de leur qualité de vie grâce aux nouvelles infrastructures mises en place. De plus, le programme prévoit une très grande part de logement public et c’est extrêmement important pour moi vu le contexte de crise du logement que nous connaissons. Enfin, je suis ravie que le centre récréatif aquatique que nous avions proposé ait été retenu ! Cela va permettre aux familles de venir se détendre et se délasser », commente Catherine Moureaux (PS), bourgmestre de Molenbeek, qui estime que la mise en place du parc aquatique pourra se faire dans les 5 ans.

« Depuis la fermeture de l’Oceade en 2018, il manque un parc aquatique. Les Bruxellois, qui n’ont pas les moyens d’aller en vacances à l’étranger, avaient pour habitude de se rendre à l’Oceade. Je suis très content que ce projet va devenir concret », ajoute Jef Van Damme (Vooruit), échevin des Travaux Publics à Molenbeek.

L’entièreté du développement du site devrait être réalisée au cours des dix prochaines années. Ce sera plus rapide pour l’aménagement du parc et le remplacement de la passerelle Beekkant ainsi que pour les occupations temporaires qui seront gérées par Citydev.brussels sur la partie du site qui sera consacrée aux logements et activités productives.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Molenbeek-Saint-Jean (Bruxelles-Capitale)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES