Bruxelles-Ville: pali pali organisera l’occupation temporaire de l’Institut Pacheco

Bruxelles-Ville: pali pali organisera l’occupation temporaire de l’Institut Pacheco
GSV

Dans l’attente d’importants travaux de rénovation nécessaires à la création d’un ensemble de logements et de services collectifs, le CPAS de Bruxelles a décidé de mettre ce site à disposition d’un projet innovant à forte orientation sociale et culturelle, en phase avec les besoins et les aspirations des habitants du quartier. Un appel à projet a été lancé en ce sens début mars. Le CPAS de la Ville de Bruxelles a, sur cette base, sélectionné un projet et désigné le gestionnaire-coordinateur du site.

Le lauréat, pali pali, se définit comme accélérateur de projets culturels, sociaux et solidaires. Disposant d’une solide expérience, il gère et active des lieux, accompagne des projets et forme les entrepreneurs. Il a récemment développé le projet See U dans l’ancienne caserne d’Ixelles, la plus grande occupation temporaire de Belgique qui a fédéré sur ce site plus de 100 porteurs de projets.

Pour son fondateur Edouard Meier, « l’ambition est triple : regrouper plusieurs activités complémentaires, offrir un centre de médiation et d’accueil pour le quartier et faire preuve d’innovation sociale ». La programmation tournera autour de sept thématiques sociales et culturelles (solidarité, art & culture, éducation / santé / sport, lab & innovation, développement durable, économie sociale, vivre ensemble / créer du lien), et fera l’objet d’un appel à projets.

Le projet porté par Pali pali permettra l’ouverture du site au public, en particulier les jardins, et impliquera au quotidien les voisins et associations alentours afin de créer une réelle culture de proximité. Cette attention à la co-construction est soutenue par des acteurs importants du quartier, Jeugdhuis Chicago Maison de Jeunes, le Comité Alhambra, l’ASBL Chicago back ou le centre LD / Het Anker, qui ont participé activement à l’élaboration du projet. D’autres partenaires locaux y seront associés.

« Dans cette logique, la programmation de l’occupation temporaire sera déterminée notamment par un appel à projets impliquant les associations et les habitants des quartiers alentours. Pour garantir cette dynamique collective et participative, pali pali identifiera les associations actives dans le quartier et la nature que pourra prendre leur implication au projet », précise Khalid Zian (PS), président du CPAS de Bruxelles.

Outre ce projet majeur, le site accueillera également dans deux pavillons voisins du bâtiment principal le projet DREAM, centré sur la récupération d’invendus alimentaires et leur livraison aux associations actives dans le domaine, ainsi que des modules d’entraînement pour la zone de police de Bruxelles-Ixelles.

La programmation complète sera annoncée prochainement et l’ouverture des jardins est d’ores et déjà prévue au cours de l’été.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bruxelles (Bruxelles-Capitale)Ixelles (Bruxelles-Capitale)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES