Christiguey offre 34 de ses œuvres à la Commune de Bernissart

L’artiste avait exposé à la maison communale de Bernissart.
L’artiste avait exposé à la maison communale de Bernissart. - B.L.

Christiane Guérit habite Pommeroeul. Mais la plupart des gens la connaissent surtout sous son nom d’artiste : Christiguey. Celle qui est peintre, sculptrice et créatrice de bijoux a pourtant décidé de prendre doucement sa retraite. Elle a toutefois choisi de céder 34 de ses œuvres, gratuitement, à la Commune de Bernissart. « Il s’agit de 15 tableaux et de 19 céramiques », explique le bourgmestre, Roger Vanderstraeten, « qu’elle veut rendre accessibles au public. Suite à une convention passée avec cette artiste locale, nous nous sommes engagés à exposer les œuvres qui trouveront une place dans une aile annexe au musée de l’Iguanodon et à l’Office du Tourisme ».

Pour la Commune de Bernissart, l’objectif est de mettre en valeur ses artistes : « Quant à Christiguey », ajoute le bourgmestre, « son souhait est que ses œuvres ne disparaissent pas et entrent dans le patrimoine communal ».

Rappelons que l’artiste est reconnue internationalement et a déjà été récompensée à de nombreuses reprises : vitrine de l’artisan, Prix des Arts Plastiques, Lauréate du travail dans le secteur des métaux précieux de l’horlogerie… Christiane Guérit a également reçu du Roi Philippe, en reconnaissance de ses services dans le secteur de la joaillerie et de l’art, la décoration d’Officier de l’ordre de Léopold II, ce qui la classe au rang d’artiste belge. « Connaît-on la valeur des œuvres cédées ? », interroge le conseiller du groupe 6tem-IC, Aurélien Mahieu. « On a en tout cas dû les assurer… mais je dois vérifier le montant », répond le bourgmestre.

Quant à la conseillère Oxygène-IC, Martine Maréchal, elle se demande ce qu’il va advenir des œuvres une fois la convention prévue pour cinq ans, arrivée à son terme. « Cette convention est prévue pour être renouvelée tous les cinq ans », confirme le maïeur. « Les œuvres ont été cédées à la commune. Par contre, on se réserve la possibilité dans 20 ou 30 ans, de peut-être aussi mettre en valeur d’autres artistes qui auront alors émergé, dans cet espace. Voilà pourquoi sa durée est limitée mais renouvelable  ».

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bernissart (Hainaut)Pommerœul (c.f. Bernissart)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DU TOURNAISIS