Safa Akyol, conseiller communal à Saint-Josse, accusé d’escroquerie

Safa Akyol, conseiller communal à Saint-Josse, accusé d’escroquerie

« Safa Akyol accusé d’escroquerie. Un dépôt de plainte, auprès d’un commissariat de police de Saint-Josse, a récemment été déposé à l’encontre de Safa Akyol, conseiller communal (PS) et attaché parlementaire du député-bourgmestre Emir Kir. Dans le cadre du droit passerelle, un gérant de restaurant accuse le mandataire et d’autres complices de l’avoir escroqué de plusieurs milliers d’euros via l’ASBL Bizz Consult », a publié le Tennedois Rachi Zegzaoui dimanche sur la page Facebook Saint-Josse News.

Audrey Dereymaeker, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Nord (Evere, Schaerbeek, Saint-Josse) a confirmé à nos collègues de Bruzz qu’une plainte a bien été déposée et qu’une enquête judiciaire est en cours. Contacté par nos confrères, Safa Akyol (PS) nie les accusations du Tennedois et affirme ne pas avoir été contacté par la police. « Je ne peux pas me défendre car je ne sais pas qui a déposé la plainte ni quelles sont les allégations exactes », déclare-t-il à Bruzz.

Le conseiller communal reconnaît qu’il aide les entrepreneurs à obtenir le droit passerelle et qu’il facture des frais de dossiers afin de couvrir les dépenses de Bizz Consult. Selon Rachid Zegzaoui, 1.000 euros seraient réclamés. Le socialiste réfute le montant et assure demander 150 euros par dossiers tout en précisant que l’aide est gratuite pour les personnes sans revenus.

Safa Akyol entend porter plainte contre le Tennedois pour diffamation et estime que ce dernier désir juste s’en prendre à la majorité en place et principalement au bourgmestre Emir Kir. « Encore faut-il qu’il connaisse le sens du mot diffamation. À ce que je sache, diffuser une information ne relève pas de ce qu’il m’accuse », réagit Rachid Zegzaoui dans la Dernière Heure.

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES