Bilan financier positif à Andenne pour l’année 2020

La commune d’Andenne s’en sort relativement bien au niveau des comptes pour 2020.
La commune d’Andenne s’en sort relativement bien au niveau des comptes pour 2020. - V.L.

Le conseil communal d’Andenne de ce mardi soir a été l’occasion de faire le point sur les comptes de la commune pour l’année 2020. La commune a apparemment réussi à limiter la casse, puisqu’elle présente un résultat global de 6.470.785 euros, pour un budget initialement prévu à 6.650.000 euros. C’est moins bon que pour l’année 2019, mais mieux par rapport aux années antérieures, indique la directrice financière Valérie Duchesne, qui a évoqué les grandes lignes de ce rapport des comptes lors de son intervention au conseil.

« Ce n’est pas un super compte, mais il n’est pas mauvais non plus vu la crise sanitaire que nous avons prise de plein fouet. Il y a un constat interpellant, c’est qu’il y a plus de dépenses que de recettes, et il va falloir renverser la vapeur. Ce fait provient d’éléments dont nous sommes tributaires. »

La crise du coronavirus joue clairement le rôle du facteur X dans l’analyse des comptes de l’exercice pour Valérie Duchesne. « C’était difficile de prédire comment ça allait tourner. Il y avait des recettes pour lesquelles on pouvait savoir que ce ne serait pas florissant, mais pas de quelle manière. Nous avons limité la casse mais on n’a pas les commandes en main sur tout. »

Des décisions raisonnables de la commune

La directrice financière ajoute : « Il n’y a pas eu de dépenses pour des événements comme le Marché de Noël ou les Fêtes de Wallonie, on savait donc les chiffrer mais pas dire, par exemple, qu’on allait avoir autant de monde en chômage technique ou de personnes en congé corona. Nous ne savions pas jusqu’où ça irait. Là où le collège a pu maîtriser, c’est par rapport aux mesures accordées aux commerçants et aux mesures fiscales accordées. Certaines communes ont foncé tête baissée pour accorder des aides, nous avons été plus raisonnables, et certaines décisions ont été prises de façon ponctuelle, comme ne pas réclamer l’argent pour les terrasses de l’horeca. »

Reste à savoir comment inverser la situation pour modifier le surplus de dépenses par rapport aux recettes. « On pourrait augmenter les recettes, par exemple en augmentant les taxes, mais ça devient une décision politique. Il y a des possibilités mais il faut prendre la bonne décision, nous sommes en discussion à ce propos », conclut Valérie Duchesne.

Kevin Colard

Notre sélection vidéo
Aussi en PROVINCE DE NAMUR