L’Excel Mouscron est toujours sans entraîneur

Jorge Simao s’est engagé avec Paços de Ferreira.
Jorge Simao s’est engagé avec Paços de Ferreira. - Photo News

À trois semaines de la reprise des entraînements, Mouscron n’a toujours pas nommé le successeur de Jorge Simao à la tête de son équipe. Pour rappel, l’entraîneur lusitanien s’est engagé avec Paços de Ferreira, une formation qui a terminé le championnat du Portugal en cinquième position. Son départ a seulement été annoncé par son nouvel employeur, l’Excel n’a pas communiqué à ce sujet.

Il faut dire que la communication fait également cruellement défaut en interne. Et la relégation actée il y a un mois n’a finalement fait qu’accentuer les dysfonctionnements internes au club. Les joueurs qui arrivent en fin de contrat ainsi que les membres du staff restant se trouvent toujours dans l’expectative. Plusieurs cadres sont d’ores et déjà à la recherche d’une nouvelle formation.

Alessandro Ciranni est notamment proche de rejoindre Zulte Waregem. Le club hurlu a fait savoir dans un communiqué qui a suivi l’obtention de la licence que Gérard Lopez, son actionnaire majoritaire, se voulait ambitieux pour la saison prochaine. Jusqu’à présent, l’Excel n’a montré aucun signe allant dans ce sens.

Relégué en D1B, Mouscron a tout d’abord besoin d’un entraîneur avant que la direction ne puisse se pencher sur la construction du futur noyau. Karim Belhocine a été approché, mais l’ex-entraîneur du Sporting Charleroi privilégierait la piste menant à un club de l’élite. Des candidatures spontanées sont également arrivées sur la table au Canonnier. Un comité de direction devait se réunir durant cette semaine afin d’accélérer le processus qui doit mener à l’arrivée du futur entraîneur. Il s’avère que l’option privilégiée reste celle menant à un coach qui connaît le championnat et ses spécificités. Westerlo, qui fera partie des candidats à la montée, est aussi à la recherche d’un nouveau T1 après s’être séparé de Bob Peeters en milieu de semaine. Les noms de Glen De Boeck et Jonas De Roeck circulent en Campine.

Mais selon nos confrères de Gazet van Antwerpen, Stijn Vreven est également entré dans la danse. Waasland-Beveren n’a de son côté pas traîné pour assurer la succession de Nicky Hayen, qui a finalement tenu toute la saison avant d’être remercié. La direction waeslandienne a décidé de faire confiance à Marc Schneider, un entraîneur suisse qui a entraîné le FC Thoune entre 2017 et 2021. Âgé de 40 ans, cet ancien arrière gauche n’avait encore jamais relevé de défi à l’étranger.

Tout le foot amateur et chez les jeunes

Aussi en Exc. Mouscron