Le cirque Alexandre Bouglione dénonce une escroquerie lancée en son nom

Le cirque Alexandre Bouglione n’a désormais plus d’animaux.
Le cirque Alexandre Bouglione n’a désormais plus d’animaux. - Archives E.G.

L’équipe du cirque Alexandre Bouglione attend toujours de pouvoir se produire à nouveau devant un public. Son patron vient par contre d’apprendre que des personnes gagnent de l’argent sur son dos. Ces derniers se positionnent à des entrées de supermarchés et prétendent vendre des confiseries pour la survie des animaux du cirque. « Ce sont des imposteurs », avertit Alexandre Bouglione. « Nous n’avons plus du tout d’animaux. J’ai appris qu’ils emmènent avec eux un bébé cochon. C’est une honte ! Ils profitent en plus du malheur des autres vu que nous sommes à l’arrêt depuis plus d’un an. »

Prévenu par une Framerisoise

Le groupe en question, qui parade avec des affiches volées du cirque, se trouvait il y a 3-4 jours à Frameries. Les responsables du cirque ont appris son existence grâce à un message d’une Framerisoise. « Cette dame nous a contactés sur les réseaux sociaux en disant que ces imposteurs s’étaient positionnés devant le magasin Carrefour de Frameries. Mon fils a appelé le directeur de l’établissement qui lui a confirmé cette information. Nous savons qu’ils ont menacé de frapper une dame quand elle leur a dit qu’ils n’étaient pas du cirque. Ce sont visiblement des Français qui roulent avec une voiture blanche de la marque Volkswagen. Ils ont été plus récemment aperçus devant le Delhaize de Basècles. » L’équipe du Cirque Alexandre Bouglione a posté un message sur les réseaux sociaux pour dénoncer cette escroquerie. Ils invitent les gens à contacter la police si les personnes en question venaient à les interpeller.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Basècles (c.f. Belœil)Frameries (Hainaut)Belœil (Hainaut)
Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE MONS-BORINAGE