Un inconnu usurpe l’identité du bourgmestre de Tournai en menaçant les cafetiers

Un inconnu usurpe l’identité du bourgmestre de Tournai en menaçant les cafetiers

C’est un tenancier qui en a avisé le bourgmestre de Tournai ce lundi matin et qui lui a transmis une copie du mail. « Il semblerait qu’une personne mal intentionnée envoie aux tenanciers de l’horeca des rappels des mesures avec menace. Cette personne utilise une adresse mail pod (gmail.com). Il s’agit d’une usurpation d’identité et je vais bien entendu déposer plainte », explique le bourgmestre.

« C’est évidemment inacceptable », commente Paul-Olivier Delannois. « Il s’agit d’un courriel dans lequel je rappellerais les règles à respecter et qui se termine par « J’attends vos adpatations, sans quoi... ». Si ce n’est pas une menace, je ne comprends pas. Et ça vient de quelqu’un qui se fait passer pour moi avec un numéro de téléphone qui n’est pas le mien et au bout duquel personne ne répond. Je l’ai composé plusieurs fois ».

C’est en fait le procédé qui a mis la puce à l’oreille du cafetier qui a reçu ce mail. « C’est une manière de faire qui ne me ressemble pas ! », s’exclame le bourgmestre PS de Tournai. « Quand j’ai quelque chose à dire, je le dis clairement, en face et sans point de suspension ». De plus ici, seule l’initiale de son nom de famille et son prénom en entier figurent en bas du document. Le tout complété par une fausse adresse mail ou en tout cas une adresse qui ne correspond nullement à celle du bourgmestre de Tournai.

Avertissement pour un cafetier

Paul-Olivier Delannois va déposer une plainte contre ces agissements. « Je les condamne, d’autant que la très grande majorité des tenanciers ont été très corrects ce week-end. J’ai juste reçu des informations et des photos concernant la terrasse d’un établissement du centre-ville sur laquelle les gens étaient les uns sur les autres, sans respect de la distanciation et sans masque. Le tenancier recevra un avertissement. Un seul. Et si ça se reproduit, il n’aura plus l’autorisation d’occuper l’espace public. Et je ne lui ferai pas savoir par un mail ».

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Tournai (Hainaut)
Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers