Une peine de prison de 6 ans requise pour un incendie volontaire à Namur

L’homme avait mis le feu à un squat de Namur.
L’homme avait mis le feu à un squat de Namur. - ILLU/B.L.

Le parquet de Namur a requis jeudi devant le tribunal correctionnel une peine de 6 ans de prison à l’encontre d’un ressortissant italien en aveux d’un incendie volontaire commis à Namur le 31 janvier dernier en pleine nuit.

L’homme, présent en Belgique pour travailler mais déjà condamné à 12 reprises en Italie, s’était fait voler de l’argent dans un squat namurois dans le cadre d’un deal de drogue. Excédé car ce n’était pas la première fois que cette mésaventure lui arrivait, il a mis le feu au bâtiment.

Le conseil du prévenu plaide un sursis probatoire pour son client, celui-ci n’ayant aucun antécédent en Belgique.

Jugement sera rendu le 3 juin.

BELGA

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Namur (prov. de Namur)
Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers