Bomber, supporter: «Pourvu que le RFB s’en sorte sans casse!»

Il l’avoue, il a du mal à vivre cette période...
Il l’avoue, il a du mal à vivre cette période... - www.pfphotography.be

« Quand vous êtes impliqué à 100 % et que tout se trouve à l’arrêt, croyez-moi, ce n’est pas facile à vivre sur le plan psychologique. D’autant que cette période se tire en longueur, sans vraiment de perspectives encourageantes. On fera le point après les fêtes, mais cela s’annonce compliqué ».

Privé de son rôle de délégué auprès des U17 Inter du RFB coachés par Romuald Gorniak, le Boussutois regrette aussi que l’équipe A ne puisse démontrer tout son potentiel. « Avec l’engouement suscité par l’échec de la fusion, avec aussi avec la montée en Nationale 1, il y avait beaucoup d’attentes autour du nouvel effectif, suffisamment compétitif pour, au moins, assurer le maintien. Les supporters allaient revenir au stade, c’est sûr, et même accompagner les Verts à l’extérieur. Vous savez, le car affichait quasiment complet pour aller à Liège ! »

Un Mémorial Galofaro ?

Dans l’immédiat, le nouveau groupe de supporters, les Borinage Boys, se retrouve au chômage technique. « Nous l’avons lancé cette année, durant l’été », poursuit Bomber. « Depuis, nous avons enregistré une quarantaine de membres en règle de cotisation, tandis que la page Facebook n’est pas loin des 250 « suiveurs ». Nous avions déjà pas mal de projets en tête, dont l’organisation de soupers. Ce n’est que partie remise, bien entendu, mais nous sentons clairement un manque ». Des questions restent aussi en suspens : « Comment le club fonctionne-t-il ? J’espère qu’il va tenir le coup, que la crise sanitaire ne va pas trop l’impacter sur le plan financier. De manière plus générale, j’ai mal pour tous les petits clubs de la région qui vont sans doute éprouver des difficultés. Triste, à l’image de cette absence totale d’ambiance dans les stades. Regarder des matches à la télé ? Cela ne me motive même plus ! »

Enfin, le supporter a une pensée émue pour Alessandro Galofaro, qui nous a quittés dernièrement. « Une grande perte pour sa famille et pour le club, en tant que bénévole. Jamais je n’oublierai le jour où il m’a annoncé le transfert de sa fille Manola à Anderlecht, sachant que je suis fan du Sporting. Il était si fier. J’envisage de proposer un Mémorial en son nom, sous la forme d’un tournoi de mini-foot ». À suivre…

F.Mi.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Liège (prov. de Liège)Anderlecht (Bruxelles-Capitale)
Aussi en Sport régional